Sociologie des institutions

Contrôle continu :

-          Devoir lors du dernier cours : 70 %

-          Travail à domicile en Novembre : 30 %

1)      Choisir deux textes parmi la liste suivante :

·         « La sociologie : objet et méthodes », Mauss et Fauconnet

·         « Splendeur et misère d’un petit séminaire », Suaud

·         « Le temps des capacités », Mauss

·         « L’administration forestière entre 1860 et 1940. L’esprit du corps à travers les nécrologies »

·         « L’expérience concentrationnaire ; essai sur la position de l’identité sociale », Pollak

·         « La vie au guichet. Relations administratives et traitement de la misère », Dubois

2)      Rédiger une première partie en présentant les deux textes séparément (3/4 lignes sur chaque auteur + résumés) à environ 1 page

3)      Rédiger une deuxième partie en faisant parler les deux textes entre eux puis en les mettant en corrélation non seulement avec le cours de sociologie des institutions mais aussi avec les autres cours à 2 ou 3 pages

è Environ 4 pages

Objectifs :

-          Savoir ce qu’est une institution

-          Savoir comment appréhender une institution

Cours :

Introduction

·         2 textes :

-          Durkheim

-          Thomas

Selon Thomas l’homme se distingue de l’animal de par sa capacité à décider. L’Homme dispose d’un libre arbitre, d’une capacité à déterminer ses actions et comportements. Il est dépendant des institutions pensées avant par d’autres hommes. L’Intérêt individuel (hédoniste) ne coïncide pas toujours avec l’intérêt de la société (utilitariste). La société va donc devoir imposer un certain nombre de règles de vie commune. Le travail du sociologue est de définir une situation par ses caractéristiques individuelles, ses règles institutionnelles et sa contingence historique. (Thomas est empiriste, c’est un « ancêtre » de la tradition de Chicago).

Une Institution est une évidence sociale et une évidence pour le sociologue. Les Institutions sont le fond de commerce de la sociologie, elles sont au cœur de la démarche sociologique. C’est dans les institutions que l’on voit comment les individus s’arrangent ensemble. (Ecole de Chicago : arrangements sociaux). Les institutions sont des lieux où se manifestent des formes variées de contraintes sociales : ordre qui s’impose à moi.

Selon Durkheim l’ordre institutionnel scolaire s’impose à nous. On reconnait un pouvoir à cette institution. Un fait social est une contrainte s’exerçant sur un individu sans que celui-ci en ait forcément conscience (= extérieur aux individus).

Alors que chez Thomas l’individu garde une sorte de pouvoir et que la réalité sociale se construit en permanence à partir de différentes données, chez Durkheim l’institution s’impose aux individus. Cela revient à opposé la théorie de l’interactionnisme à celle du primat de la société sur l’individu.

Définition d’une Institution :

-          Chose qui s’impose à nous (non abstrait), quelque chose dans laquelle on fonctionne.

-          Il faut tenir compte des évolutions et de l’histoire.

-          Une institution est occupée par des acteurs qui ont des intérêts différents.

Selon Durkheim :

-          Les contraintes sociales sont fondamentales

-          Les institutions sont considérées comme surdéterminées

Selon Alain Touraine (théoricien du mouvement social) la société bouge. Par conséquent il est possible de faire bouger les institutions.

Dans les deux cas le pouvoir appartient aux institutions mais il y a une différence de définition :

-          Agissons-nous au sein d’une institution ?

-          Ces institutions nous surdéterminent-elles ?

Définition : Forme d’action sociale organisée qui possède le monopole sur une action.

Exemples :

·         Institution scolaire è monopole des diplômes

·         Institution religieuse è monopole des sacrements et rituels

·         Institutions matrimoniales è monopole des contrats et conventions : modes de régulation entre les individus

·         Institution carcérale et judiciaire : monopole des sanctions, lois, droits et règles

·         Institution juridique, démographique et politique : monopole du droit, de la représentation et de la légitimité

·         Entreprise : monopole, contrats, rituels

Vocabulaire :

1)      Caractérisation de l’Institution :

·         Valeur :

Norme = traduction de la valeur

Les critères personnels deviennent critères sociaux puis principes moraux

·         Règles // convention :

Convention = accord officiel entre des groupes sociaux et éventuellement textes qui en témoignent

ð  Accord entre les individus

ð  Respecter un certain nombre de règles sans qu’elles soient explicites

Règle = prescription, s’impose à l’individu sans qu’il ait à donner son accord : caractère d’injonction

·         Ordre :

Ensemble de règles qui garantie le fonctionnement social

ð  Ordre social, juridique, policier : ordre des médecins, des avocats, …

·         Droit :

Ensemble de principes juridiques qui régissent les rapports entre les hommes. Les règles, valeurs et conventions s’établissent dans le droit.

·         Rituel :

L’institution fonctionne selon des procédés ritualisés. Habitude fixée par l’usage de la tradition.

 

2)      Effets de l’institution :

·         Autonomie :

Indépendance, autogestion, possibilité de décider pour un organisme sans en référer à une autorité ou à un pouvoir central. L’institution ne rend pas de comptes.

·         Monopole :

Pouvoir exclusif de fabriquer, vendre, diffuser, exploiter des biens et services. Privilège exclusif parfois sanctionné par le droit.

·         Légitimité :

Quelque chose reconnu par la loi, fondée en justice, en droit ou en équité.

·         Représentation :

ð  Action de représenter quelqu’un ou une action

ð  Représentant qui accompli un acte au nom et sur le compte d’un représenté

èNotion de mandat

·         Autorité / puissance / domination :

Qualité de pouvoir et de pouvoir se faire obéir (Weber)

·         Domination :

Idée selon laquelle on peut tenir quelqu’un ou un groupe sous son autorité.

 

3)      Façon dont s’imposent les institutions, manière dont on leur résiste

·         Sanction :

Mesure répressive infligée à un individu par une autorité (institution) pour l’inexécution d’un ordre, d’une loi ou d’un règlement.

·         Dissidence :

Expression publique qui crée une rupture avec les autres. Remise en cause de la légitimité, forme de résistance.

 

I/ L’institution comme résultat d’un processus historique

1)      Genèse d’une institution et rapport à son environnement

·         Hughes

Quand on pense au terme d’institution on pense à une institution déjà respectée à trop grande respectabilité à problème pour le sociologue

Le but de Hughes est de savoir comment une institution apparait, quel est le travail qui petit à petit amène à l’institution. Il ne faut pas considérer les institutions comme une coquille vide, elles ont une histoire et fonctionnent avec des individus.

Toutes les institutions ont des objectifs. La question est de savoir si elles les réalisent. Hughes répond que oui, en partie.

Etudier les institutions c’est les prendre comme lieu où les valeurs sociales et les arrangements collectifs se font et se défont. C’est étudier comment les choses naissent et changent.

Pour Hughes il faut mettre l’accent sur les caractères dynamiques des processus institutionnels, montrer comment une institution naît, se développe, se stabilise et enfin s’adapte à son environnement.

Une des conditions d’apparition d’une institution est qu’il faut une clientèle.

Toute institution trouve son origine dans trois choses :

-          Il faut une idée portée par plusieurs personnes

-          Il faut des individus qui viennent s’agencer à ceux qui ont eu l’idée

-          Il faut une conjoncture particulière, un contexte particulier

Au départ une institution cerne le mouvement social et pour qu’un mouvement social s’institutionnalise il lui faut une clientèle (adhésion de quelques individus) et que cette clientèle accorde un mandat aux responsables de l’institution, qu’elle leurs accorde un soutien matériel et moral.

Si une institution résulte d’un mouvement social elle va petit à petit s’écarter du mouvement qui l’a portée. L’institution est un mouvement social qui va se pérenniser. Pour cela il va falloir créer des dogmes et des doc

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×