Séance 9 : Des enquêtes pour accède à l'univers symbolique d'un groupe de personnes

Séance 9 : Des enquêtes pour accède à l'univers symbolique d'un groupe de personnes : 80% au bac ... et après (S. Beaud)

1)       Le contexte des enquêtes des années 2000

Les cursus de sociologie se sont développés un peu partout, les enseignements et les lieux d’enseignements sont plus variés. Depuis quelques années le nombre d’étudiants entrant dans les départements de sociologie est en baisse. Le public étudiant à changer, il s’est féminisé, le nombre de bac technologique ce sont multipliés. L’enseignement s’est éclaté en deux pôles différents : l’enseignement dans des départements universitaires (fac de socio par exemple) et l’enseignement dans les grandes écoles (HESS par exemple). Diversification des thèmes d’études et développement des thèmes autour de la culture qui remplacent ceux du travail et plus particulièrement du travail ouvrier.

On assiste également à un changement dans les modes de financement notamment grâce aux lois sur la décentralisation qui a entrainé une plus grande attention aux phénomènes locaux. Les générations de sociologues se sont également renouvelées, ce qui a un impact sur la manière de faire de la sociologie notamment avec l’arrivée des femmes qui ne vont pas forcément choisir les mêmes sujets d’étude. Les frontières avec les disciplines voisines sont devenues plus floues (sociologie//anthropologie par exemple).

Le statut épistémologie de la discipline a changé : la sociologie est-elle une science ? Certains pensent qu’elle serait une science et d’autre qu’elle dépendrait d’une épistémologie particulière, qu’elle aurait des normes spécifiques de scientificité et qu’elle se rapprocherait plus de l’histoire.

2)      Le renouveau de l’enquête de terrain :

Stéphane Baud : «80 % au bac, et après ? »

a)       Biographie :

-          Né en 1957 è génération sensible aux problèmes d’immigration

-          Etudes en économie puis à l’institut d’études politiques de Paris

-          Milieu aisé

-          Marqué par Bourdieu

-          Désire un contact avec les catégories populaires è Travail sur les ouvriers

-          Collaboration avec Michel Pialoux

-          Thèse de sociologie de l’éducation sur l’avenir scolaire des enfants de l’usine Peugeot

-          Crée la méthode de l’entretien ethnographique

-          Très intéressé par la politique

b)      L’entretien ethnographique :

Faire des entretiens approfondi ; dans le cadre d’une enquête de terrain ; longs, nombreux, … combinés à l’approche ethnographique. (cf. Politix, 1996)

Il considère qu’il faut assumer l’absence de neutralité de l’enquêteur, faire preuve d’empathie vis-à-vis de l’enquêté et porter une attention particulière au contexte dans lequel à lieu l’entretien.

L’objectif de l’ouvrage est d’étudier le désarroi des élèves de milieu populaire face au système scolaire, leurs doutes face à l’avenir, … Comprendre quel est le point de vue de ces étudiants face à la démocratisation ségrégative.

c)       Le contenu du livre

Le livre st composé de trois parties : la première porte sur les lycéens de Montbéliard, la façon dont ils sont obligés d’adapter le travail scolaire à leurs conditions de vie et combien l’entrée en seconde est déstabilisante pour eux et notamment pour les filles qui vivent ça comme une désaffiliation partielle d’avec leur famille. D’un côté les élèves sont intéressés, contents de pouvoir aller au lycée et de l’autre la vie de quartier.

La deuxième partie est centrée sur ceux qui entrent à la fac. S. B. montre qu’il y a une divergence croissante entre le temps plein de la vie du quartier et le temps désinstitutionnalisé   vide de la fac. Ils n’arrivent pas à calquer leur rythme de vie quotidien avec le rythme de vie de la fac (entre cours et travail personnel) ce qui fait qu’ils n’arrivent plus à suivre les cours, ils décrochent.

A travers les enquêtes ethnographiques de ce type on traite de manière locale et un problème social majeur et général et on en tire ensuite des conclusions à un niveau plus élevé.

 

Critique :

Il y a une ambivalence dans le livre : d’un côté le livre est centré sur un petit nombre de cas approfondis et en tire un profil qu’il applique à tous les cas plus ou moins similaires.

Le petit nombre de personnes interviewées réduit trop l’enquête ethnographique à l’entretien comme méthode.

3)        La démarche ethnographique en socio de l’éducation

La socio de l’éducation représente bien l’évolution des méthodes puisqu’elle est aujourd’hui d’avantage tournée vers l’entretien sociologique. Les premières études on été des sur les classes puis sur les collèges et leur fonctionnement et les collégiens.

Malgré ces changements il ya une permanence entre la socio d’aujourd’hui et celle des années 60. L’axe principal du travail reste les inégalités sociales à l’école.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site