Séance 4 : Des enquêtes pour dénaturaliser le social

Séance 4 : Des enquêtes pour dénaturaliser le social : Paris et l’agglomération parisienne, Chambart-de-Lauwe, 1963

I/ Les défricheurs des années 50

II/ Les débuts de la sociologie urbaine

Introduction :

Le livre de Chombart-de-Lauwe est emblématique de la sociologie contemporaine car il représente une manière particulière de faire de la sociologie. Cependant ce livre est dépassé car la géographie sociale s’est développée et que la dimension spatiale des phénomènes sociaux a été laissée aux géographes.

Dans les années 50, 3 axes fondent la sociologie :

-                     Classes urbaines

-                     Ouvrières

-                     Religieuses

La sociologie est et à toujours été étroitement liée à la politique.

C-de-L a été le premier sociologue a utilisé la recherche par contrat. Les recherches par contrat ont défini les spécialités de la sociologie.

Une des grandes caractéristiques de la sociologie française est d’avoir intégré des éléments de la sociologie américaine (alors que la sociologie française n’est pas très diffusée aux Etats-Unis). Cela commence avec C-de-L.

A la sortie de la guerre le parc immobilier est vétuste et mal réparti. Les géographes et les prêtres sociaux s’intéressent également au logement.

-                     Prêtres sociaux :

L’enquête doit permettre d’éclairer l’action politique.

Il n’y pas de différence fondamentale entre enquête sociale et enquête sociologique

-                     Géographes sociaux :

Etudiaient la ville (notamment Paris)

Louis Chevalier

Les enquêtes géographiques sont plus descriptives et moins analytiques que celles de socio. Les sociologues accordent de l’importance aux classes sociales alors que les géographes ne tiennent compte que de leur étude.

La sociologie urbaine se rapproche de la sociologie rurale.

Une des questions transversales de la sociologie depuis les années 50 est celle des inégalités socio-économiques.

C’est un psycho-sociologue (Jean Stœtzel) qui a introduit les sondages en France.

 

Conclusion :

4 points importants :

-                     Au début on cherche à dénaturaliser le social par des méthodes quantitatives (questionnaire et cartographie par exemple)

L’usage de la cartographie pose deux questions :

·                     Quelle est la différence avec la géographie ?

·                     Comment se fait le découpage par spécialité au sein d’une discipline telle que la sociologie ?

-                     Quand on fait de la sociologie on a toujours un objectif, on cherche à donner une finalité, une fonction à la sociologie. On fait une enquête pour connaitre les besoins de la population urbaine.

-                     La sociologie est toujours définie par le contexte social, économique et politique de l’époque dans laquelle elle se situe.

-                     La sociologie a un rapport particulier, ambigüe aux médias. D’un côté les sociologues veulent montrer qu’ils ont une meilleure analyse que les journalistes pour parler de la société mais d’un autre côté ils utilisent les médias pour faire valoir et diffuser leur travail.

 

III/ Le contenu de l’enquête

Cartes sur Paris qui ont attiré l’attention de la presse. La cartographie est un bon moyen  d’objectivité les pratiques sociales.

C-de-L défini l’espace social comme le cadre spatial dans lequel évolue des collectivités et des groupes d’un ensemble humain donné et dont les structures sont commandées par des facteurs écologiques

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site