Séance 2 : Les trois points de vue de la sociologie

Séance 2 : les trois points de vue de la sociologie

I/ L’homme dans la société

1)      Les prémices de la sociologie

Le discours sociologique s’oppose à l’idée que notre comportement serait inné, à un point de vue naturaliste. La sociologie est à resituer dans l’histoire générale des idées. La sociologie est « fille » du siècle des lumières, opposée au discours religieux.

Chaque société a un rapport spécifique à la représentation du monde. C’est une science médiate, on s’appuie sur des sources.

La sociologie repose sur un socle de base fondé sur trois axes. La question de base de la sociologie est de savoir pourquoi certains individus partagent certaines valeurs et pas d’autres. 3 axes :

-                     Les groupes sociaux ont des structures rationnelles

La société a un degré de réalité comparable à la réalité du monde physique. Les phénomènes sociaux sont extérieurs aux individus. Il y a une réalité objective des faits sociaux.

(Durkheim)

-                     Les groupes sociaux sont en conflit (mais il ya toujours un ordre dans la vie sociale.)

(Marx)

-                     L’ordre s’explique par la légitimité conférée aux groupes dominants.

(Weber)

La sociologie se base sur ces trois axes : L’homme vit dans un cadre qui s’impose à lui, ce comportement est explicable par le groupe. Comment la société s’impose-t-elle à l’individu ? Comment les conflits sociaux se mettent en scène ?

2)      Normes et contrôle social

Contrôle social : divers moyens que la société met en œuvre pour remettre les individus récalcitrants dans le droit chemin.

Selon Berger l’un de ces moyens est la violence physique (légitime).

La norme est un autre de ces moyens. Il est intéressant de savoir comment nos normes sont apparues (la civilisation des mœurs, Elias). Nos manières de vivre se placent dans une évolution séculaire. L’affranchissement des bonnes mœurs est rejeté dans le cercle privé.

ð    Problème de la vision linéaire de l’histoire

ð    Problème de l’ambigüité de la civilisation

(Outsiders, Becker)

3)      Le poids des classes sociales et des institutions

La sociologie c’est démontrer en quoi le comportement individuel est défini par le poids des classes sociales. Dans toutes les sociétés il y a un système de classement.

L’étude des classes sociales est basée sur deux directions :

-                     Interne à une classe sociale ou comparaison entre les classes

-                        Regarder une classe sociale et les pratiques qui la caractérisent

L’interrogation sociologique est toujours dépendante des caractéristiques de la société dans laquelle elle se place.

II / La société dans l’homme

Par quels processus les normes sont-elles intégrées par l’individu ?

On oppose souvent (à tort) la société et l’individu.

1)      Rôle, l’identité

 

2)      Intériorisation

III/ La société comme mise en scène

(Goffman)

1)      Liberté et déterminisme

2)      Reclus et distance au rôle

3)      L’autre sociologie

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site