Introduction

La sociologie de l’éducation est avant tout une sociologie de l’école ou sociologie de l’éducation scolaire. Ce n’est qu’à partir des années 70 qu’on commence à s’intéresser à l’éducation en dehors de l’école.

On peut distinguer trois moments dans la sociologie de l’éducation en France qui correspondent à trois manières d’aborder la discipline. Les questions que se posent les chercheurs se modifient au fil du temps en fonction des changements du système scolaire et des changements sociaux en général.

I/ La sociologie de l’éducation chez Durkheim

Durkheim s’intéresse principalement à l’éducation scolaire. On trouve ses réflexions dans : Education et sociologie et dans Evolution pédagogiques en France (EPF).

a)      Pourquoi cet intérêt pour l’école chez D. ?

Pour lui les sociétés de la fin du XIX sont basées sur une solidarité organique : les individus ont besoin les uns des autres parce qu’ils sont complémentaires et très différents les uns des autres ce qui entraine des problèmes de cohésion sociale et d’attachement de l’individu à la société. Or cet attachement est créé par l’éducation qui forme chez l’individu les valeurs, croyances, manières d’être, … nécessaires à la vie sociale.

Pour D. l’éducation dans la famille ne suffit plus à créer des bases communes qui sont le fondement de cet attachement puisque les familles sont trop différentes les unes de autres.

C’est donc à l’école que revient cette tâche d’unification.

Les dispositions nécessaires à l’intégration sociales sont le respect de la raison, le respect de la science, le respect de la morale démocratique, …

L’école telle qu’elle se construit à la fin du XIX en France est, pour D., l’instrument nécessaire à la transmission de ces valeurs.

En résumé :

Durkheim propose une sociologie de l’éducation qui est une sociologie de l’école, institution nécessaire pour créer une base commune aux individus des sociétés à solidarité organique.

b)      Quel type de recherches sur l’école ?

Durkheim part sur deux types de réflexion sur l’éducation : d’un côté il y a la science de l’éducation (= sociologie de l’éducation) et de l’autre il y a la pédagogie.

La sociologie de l’éducation étudie les institutions et les méthodes mises en place dans le système éducatif. De l’autre côté la pédagogie, elle, est normative. Les pédagogues disent ce que doivent être les bonnes pratiques. Pour D. la pédagogie est un art et non une science.

Les théories pédagogiques sont, pour le sociologue, des objets d’étude au même titre que les institutions. De plus les pédagogues ont besoin des découvertes de la science de l’éducation pour mettre en place leurs stratégies éducatives.

Pour D. la sociologie de l’éducation a pour mission d’aider à élaborer un système éducatif qui réponde aux besoins de la société. C’est pour cela que D. donne à la sociologie de l’éducation une direction historique.

Cette approche historique s’explique par la composition du système scolaire basée sur deux éléments :

-          Les institutions éducatives, institutions scolaires dotées d’une stabilité relative

-          Une aspiration au changement, à la réforme, au mouvement

En général, d’après D., les pédagogues oublient l’aspect institutionnel puisqu’ils cherchent à réformer l’éducation. Mais ce désintérêt pose problème puisque la plupart du temps les pédagogues ne parviennent à élaborer que des systèmes utopiques.

Selon D. l’avenir ne se construit qu’à partir du passé et le meilleur moyen de construire une éducation qui réponde aux nouveaux besoins de la société est de partir des organisations existantes en les modifiant. Pour cela il faut connaître leur origine et les fonctions qu’elles remplissent. D’où l’utilité de l’étude historique. Il faut s’interroger sur l’origine des caractéristiques du système scolaire (même sur celle des plus évidentes).

L’histoire, pour D., est nécessaire pour déterminer les nouveaux changements du système scolaire et les nouveaux besoins auxquels celui-ci doit répondre. L’EPF est une étude qui montre comment le système scolaire a évolué depuis l’antiquité.

c)       Un questionnement lié à un contexte socio-historique : les débuts de la III° république

Durkheim écrit à la fin du XIX c’est-à-dire au début de la III° république (1870), suite au second empire (Napoléon III).

Résoudre le problème de l’école est vital pour les républicains. Pour eux la question de l’école est centrale car de sa solution dépend la survie du régime. Avec l’école il s’agit de gagner l’adhésion des citoyens au nouveau régime politique au-delà de la grande diversité de la population française (diversité religieuse, linguistique, sociale, …).

Les hommes politiques républicains pensent qu’il est nécessaire de créer dans les jeunes générations une base commune d’attachement au régime à partir des enfants naissant dans des milieux très variés.

Les républicains vont mettre en place un enseignement primaire laïque, gratuit et obligatoire : lois Ferry de 1881 et 1882.

-          1881 (1° loi) : gratuité de l’école primaire

-          1882 (2° loi) : obligation d’instruction entre 7 et 13 ans

-          1882 (3° loi) : laïcité de l’enseignement primaire

A la fin du XIX, on se trouve face à une crise de l’enseignement secondaire qui sera à l’origine de la rédaction de l’EPF. Ce cours étant originalement destiné aux étudiants préparant l’agrégation.

Il y a crise car l’enseignement secondaire en France ne produit pas l’élite dont un grand pays moderne comme la France a besoin. Il est dominé par l’apprentissage des lettres et de langues anciennes. On lui reproche de ne pas laisser assez de place aux sciences, de ne pas répondre aux besoins d’une société moderne et industrielle. On pense avoir besoin d’ingénieurs, d’officiers, …et donc de formations plus scientifiques que classiques. On s’interroge sur le type d’homme que doit former cet enseignement pour répondre aux besoins d’une société qui change. D. propose alors son étude sur l’EPF.

En conclusion on peut dire que Durkheim s’intéresse au rôle intégrateur de l’éducation et à sa dimension politique et morale.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×