Introduction

Introduction :

ð  La notion d’institution

En sociologie l’institution désigne la plupart des faits sociaux du moment qu’ils soient organisés, qu’ils se transmettent et qu’ils s’imposent à l’individu. Elle s’observe à la fois dans les pratiques, les représentations, les croyances, …

Le premier à avoir insisté sur cette notion est Emile Durkheim :

« On peut appeler institution toutes les croyances et tous les modes de conduite institués par la collectivité. La sociologie peut être alors définie comme la science des institutions, de leurs genèses et de leurs fonctionnements. » (Les règles de la méthode sociologique)

Les institutions ne sont pas des structures spontanées mais sont le résultat de productions humaines.

Les institutions, lorsqu’elles se développent, s’imposent à l’individu.

Le travail du sociologue est de voir comment se créent les institutions, comment elles évoluent et comment es règles qu’elles émettent s’imposent aux individus.

Les institutions peuvent être définies comme un ensemble de règles sociales qui imposent des manières d’agir et de penser dont le principal effet est d’organiser les comportements et les idées en contribuant ainsi à la création d’un ordre social particulier.

ð  La notion de politique

L’activité politique renvoie aux actes et prescriptions qui organisent la vie en société.

Derrière ce terme on se représente la possibilité qui est donnée à certains individus ou groupes d’individus de définir les règles de la vie collective.

C’est activité de régulation, d’ordonnancement de la vie sociale.

Il n’y a pas que l’activité politique qui détermine l’organisation de la vie sociale.

L’activité politique a pour vocation de s’imposer à l’ensemble des membres de la société.

Trois éléments sont nécessaires pour avoir une activité politique :

-          Reconnaissance d’un espace fini sur lequel peuvent être appliquées les règles communes

-          Groupes d’individus émettant des règles, spécialistes de l’action politique divisés en deux catégories :

·         Ceux qui émettent les règles et sont autorisés à les émettre (généralement ce sont les élus)

·         Ceux qui accompagnent l’application des règles (essentiellement les fonctionnaires)

Ces groupes forment une bureaucratie et participent à la constitution d’un état.

-          Acceptation des règles émises :

·         Par soumission brutale à la règle (force physique)

·         Par légitimité : croyance dans le bien fondé du pouvoir

Max Weber a défini trois grandes formes de légitimation : traditionnelle, charismatique et légale rationnelle

Traiter des institutions politiques revient à évoquer deux mouvements :

-          La constitution des mouvements politiques

-          Travailler sur les effets produits par les institutions politiques

La notion de politique en sociologie et le traitement à faire des institutions politiques portent sur la manière dont des acteurs ou des groupes d’acteurs construisent des règles politiques et comment des acteurs ou des groupes d’acteurs se les approprient.

ð  Comment la sociologie aborde les institutions ?

Les institutions sont avant tout vues en sociologie comme un ensemble de pratiques et de croyances. Il en va de même pour les institutions politiques.

Entrer dans une institution c'est recevoir une place, système de hiérarchie de positions. Hiérarchies formelles. Est associé à cette place une identité particulière et des qualités. De cette identité accordée par la place découlent différentes pratiques ou représentations : gratifications symboliques, exclusion symbolique.

A cette place et cette identité correspondent des rôles souvent définis par des tâches. On  considère que l’entrée dans une institution est toujours une prise de rôle à laquelle correspond une attente de l’institution. La manière dont on va entrer dans ce rôle est fondamentale. L’ajustement au rôle se fait par apprentissage, par tâtonnement, …

-          L’usage du rôle :

En sociologie on se rend compte que selon les individus et leur trajectoire sociale, les usages de rôles vont être différents. Les individus vont apprécier, jouer différemment avec les règles et les normes de l’institution. On parle de prédisposition : il y a des individus qui sont prédisposés à user de leur rôle conformément à l’attente de l’institution.

-          Les institutions se caractérisent par leur durée. Elles se construisent donc un culture, un ensemble de croyances, de perceptions, qui sont intégrées dans l’institution et qui sont aussi incorporées par l’individu.

Ordre institutionnel primordial pour créer de la stabilité.

Il faut aussi de la routine institutionnelle.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site