Résumé du XVIII

Jusqu’au XVIII il existe des approches, des réflexions différentes sur le monde social, sur l’organisation des sociétés. On remarque que la compréhension de ce que sont les sociétés n’est pas l’apanage de la sociologie qui n’existe pas encore en tant que telle.

Bien avant son apparition de nombreux penseurs se sont intéressés à ces problèmes et se sont ancrés dans des conceptions, des traditions différentes. On distingue trois grandes traditions :

-          Approche philosophique (Platon, Aristote)

·         Conception idéaliste

·         Conception philosophico-juridique

-          Approche théologique

·         Conception de l’augustinisme politique

-          Approche philosophico-politique

·         Contrat

·         Substrat

Ces approches divers et variées ne fonctionnent pas en vase clos. Au contraire leurs frontières sont poreuses si bien que chaque approche s’est nourrie de l’autre créant ainsi une pluralité du monde social.

Ces pluralités d’approches ont traduit le développement de deux processus. On assiste à une autonomisation plus ou moins progressive des divers éléments constitutifs du monde social : de la politique, de l’industrie et de la société. On commence à penser ces éléments par et pour eux, comme ayant un intérêt en soi et comme étant source de questions, d’études et donc de sciences. L’ensemble de ces réflexions témoignent du développement de plusieurs formes de rationalité qui se proposent toutes de comprendre le monde. Toutes ces approches sont des approches logiques du monde : développement de la rationalité.

Ces deux processus ont été des conditions d’émergence de la sociologie. La sociologie procède de réflexions qui ont émergé au fil du temps et qui l’ont rendue possible.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site